[Tricot] Mini Watson

Après 4 mois d’obstination j’ai enfin terminé de tricoter My Dear Watson en taille 6 mois pour ma luciole. Oui, il m’a fallu autant de temps pour un si petit tricot ! C’est le premier pull que je tricote et autant dire que je n’ai pas choisi la facilité. J’ai du apprendre tellement de choses pour le mener à bien mais quel enrichissement ! J’avoue que je me suis mise en tête de le tricoter après avoir vu les magnifiques versions de la Parisienne en Helvétie et de Tout en Fouinesse pour leur bébé, et peu importe si j’avais jamais tricoté d’ouvrages aussi complexes ! Faut dire que mon palmarès en tricot se résume à quelques bonnets, des gants, un couverture bébé et un châle. Mais à cœur vaillant rien n’est impossible et c’est avec la naïveté du débutant que je me suis lancée dans ce projet.

Modèle

Il s’agit de My Dear Watson de NCL Knits qui est proposé de la taille naissance à XXL adulte. J’avoue que le panel de tailles m’a complétement séduite ! Il se tricote de bas en haut et avec ses points techniques, on n’a pas le temps de s’ennuyer ! Il est important de spécifier que même pour une débutante les explications du montage sont très claires. Parfois il m’a manqué un peu de vocabulaire technique mais j’ai vraiment pu me laisser guider par les instructions sans trop de souci. Les points techniques que je peux relever sont les torsades ; les augmentations/diminutions ; tricoter en rond ; rabattre les mailles ; relever les mailles.

Fournitures

Nadia conseille une laine de type fingering et d’utiliser des aiguilles 3. Son modèle est d’ailleurs dans une laine de Pattes de velours et je le trouve juste magnifique ! Mais il n’était pas question pour moi d’investir dans une si belle laine pour ce projet.

Personnellement, je suis bêtement allée à Manor et j’ai pris la première laine à chaussette rouge bon marché que j’ai trouvé et ceci pour 2 raisons : 1/Je ne savais pas si j’allais réussir à finir ce projet ou s’il allait être abandonné parce que trop technique pour mon niveau en tricot. 2/ J’ai très vite appris qu’un bébé salit incroyablement vite ses vêtements et qu’il est indispensable qu’ils puissent passer au lave-linge. Bon, cette laine est vraiment pas mauvaise puisqu’il y a quand même 75% de laine et 5% de cachemire (ce qui lui donne un toucher tellement doux!). Le reste étant du polyamide.

Pour les boutons, il s’agit de petit bouton plastique avec un imprimé un peu bizarre mais dans des coloris qui vont très bien avec la laine. Je les avait acheté il y a 2 ans à Toronto.

Sinon en bonne débutante que je suis, j’avais mes aiguilles et… c’est tout. C’est déjà pas si mal, mais j’ai vite été embêtée pour mettre mes mailles en attente puisque je n’avais pas de ces grosses épingles… je suis retournée 2 fois à Manor pour vite aller chercher un paquet de deux de ces aiguilles. Donc, sachez-le avant de faire des allers-retours, il en faut 6 en tout !

Réalisation

Bon sans surprise, j’ai galéré… j’ai détricoté une nombre incalculable de fois surtout les étapes de relevage de mailles. Mais tranquillement, sans me mettre de pression, j’ai avancé et est tenue jusqu’au bout.

La première partie n’a pas été difficile, les torsades ne sont pas compliquées. Le patron et le schéma expliquent vraiment bien, il suffit de se laisser guider. Ensuite l’étape des augmentations a été un peu délicate pour moi. J’avais des trous à chaque augmentation… j’ai mis un petit moment à comprendre. Relier le dos du devant n’a pas été un gros souci, j’ai même trouvé très ingénieux comme façon de rabattre les mailles avec trois aiguilles. Je n’ai pas trop aimé tricoté les manches en rond… faut dire que moi et le Magic Loop, on n’à jamais été copains. Pour le coup je comprends bien mieux ce que je lisais sur les blog tricot comme quoi c’est l’une des étapes les plus pénibles.

Pour finir, l’étape des bandes de boutonnage…. Oui, cette étape mérite un paragraphe à elle toute seule ! J’ai recommencé 5 fois au moins et je ne comprends pas pourquoi j’arrive à ce résultat où la bande semble trop petite pour la longueur du gilet… et des deux côtés en plus ! C’était la dernière ligne droite et je commençais à perdre patience et à vouloir que ce tricot se termine. En plus, mon bébé a entamé une incroyable poussée de croissance qui fait qu’à 3mois et demi, elle commence à mettre du 6mois… Gros coup de stress évidemment. Après une énième tentative, j’ai préféré me contenter de ce que j’arrivais à faire et terminer une bonne fois pour toute ce gilet pour que ma fille puisse en profiter un peu quand même. Je me rattraperai sur le prochain 😀

Pour le blocage, je ne me suis pas trop pris la tête. Une fois tous les fils rentrés (étape du purgatoire x_x), j’ai fais trempé le tricot dans un bain avec un peu de lessive Woolite. Résultat, le gilet est tout doux et il sent booooon ! Pour finir, séchage à plat dans mon atelier, à l’abri des chats.

Résultat

Je suis pas trop mécontente du résultat final. La seule chose qui me chagrine sont ces fameuses bandes de boutonnage. C’est pas faute d’avoir essayé plusieurs fois mais impossible de comprendre pourquoi j’ai toujours ce résultat… Ca doit certainement venir de ma façon de relever les mailles… je crois que je n’ai toujours pas bien compris comment faire ça proprement.

Mais à part ça, le résultat global est top, surtout pour un premier pull ! Et sûrement le plus important, il va très bien à ma fille ! Il est pile à sa taille, elle pourra le porter 2 mois je pense. Le corps est un peu long (mais je crois que c’est ma faute ça) mais la longueur et la largeur des bras sont pile poil bien.

Bilan

Je suis très contente d’avoir fini ce projet même s’il n’est pas parfait. J’ai appris énormément de choses et je ne me suis pas découragée. J’ai préféré terminer plutôt que de m’acharner plus que tant sur ces bandes de boutonnage pour ne pas me dégoûter et être sûre que ma puce puisse le mettre quelques temps ! Avec cette expérience, je sais que je ne retenterai pas le pull pour bébé parce que je tricote vraiment trop lentement et c’est beaucoup trop de travail pour le temps qu’ils les portent…

Par contre, j’ai très vite considéré ce pull comme un essai en miniature ! J’aimerais le tricoter pour moi et le faire en petit m’a permis de voir tous les points difficiles plus rapidement. J’avoue que j’aurais été déçue si je l’avais tricoté à ma taille avec ce résultat (quelques trous, bandes de boutonnage, irrégularité) et j’aurais certainement abandonné en cours de route. Mais là, je vais pouvoir le commencer pour moi, confiante et grandi de ma précédente expérience.

Alors es-ce un modèle pour débutante ? Non, mais on s’en fiche ! Jamais un aspect technique ne m’a freiné. Je prends plus de temps tout simplement et au pire j’abandonne. Je pense qu’il est normal qu’en apprenant, mes réalisations ne soient pas au top et donc, si je les laisse en cours de route ce n’est pas grave, j’aurais quand même appris. Du moins est-ce ma philosophie =)

Je me réjouis de commencer My Dear Watson en taille adulte ! Comme petit teaser, je vous montre déjà les laines que j’ai acheté pour ce prochain projet.

4 écheveaux de laine Hedgehog fibres pour tricoter My Dear Watson adulte de NCL Knits

Vu mon rythme de tortue, rendez-vous dans un an pour voir le résultat !

Laisser un commentaire